Le massage est un art très ancien, il existe depuis la nuit des temps.

Prendre rendez-vous pour un massage aux huiles essentielles 60 ¤

Réserver

Ou appelez Béa
0474 932 312

Dans les civilisations orientales ou africaines, il était employé instinctivement et naturellement.
Par contre dans notre civilisation « moderne » il est devenu tabou, car le toucher est souvent perçu comme un contact amoureux, voir sexuel, plutôt que l'attention portée à l'autre pour soulager ses tensions physiques ou émotionnelles.

Le toucher

Le toucher est vital.
Chez le bébé, un manque de toucher et de tendresse physique peut provoquer des problèmes de croissance et même la mort s'il y a absence totale du toucher.
Le succès du massage dit notre grand besoin d'être touchés.
ous avons tous besoin d'être touchés, aimés,nous avons tous besoin que l'on nous porte de l'attention, tout comme nous avons tous besoin d'aimer et de prendre soin des autres.
Le toucher fait prendre conscience de son corps. Il connaît une gamme infinie de nuances et d'intensités.

Le toucher peut-être réparateur.

Il permet de se mettre à l'écoute de soi. Il permet aussi de prendre conscience de son ressenti corporel ou psychique, de son impression de morcellement, de zones inconnues.<

Il peut aussi réparer une « dette en toucher » datant de la petite enfance. En quantité ou en qualité.

Le toucher peut-être révélateur. Il favorise la découverte et l'expression de soi profond. Le toucher est libérateur; il aide à libérer les tensions, mémoires anciennes enfouies dans le corps et à se réapproprier son espace intérieur.
Le toucher est unificateur; il permet de prendre conscience de son corps, de sa globalité. Il souligne le schéma corporel mais aussi son intégrité psychique dans son intégralité.
Se retrouver dans sa globalité amène à revenir en profondeur à son corps, dans son espace intérieur, ce qui fournit un point d'appui pour prendre du recul par rapport à ses émotions, plutôt que de les subir. Cette notion de prise de recul est fondamentale à la réussite de toute thérapie corporelle ou non.
Cela va permettre de restaurer une image positive de soi, de soulager les vécus traumatiques, de réparer une dignité et une légitimité d'être, et de combler de possibles carences en toucher de la vie passée et présente.

La peau

La peau est le plus grand organe sensoriel dont nous disposons. C'est grâce aux centaines de milliers de récepteurs sous-cutanés que nous percevons les caresses, le froid, le chaud.
Elle protège des agressions extérieures, elle élimine les déchets grâce à la sueur: la peau est un régulateur thermique.
C'est un organe sensoriel de communication (rougir, pâlir...)
La peau est aussi le miroir de l'état de notre corps, de notre état mental, nerveux et de nos émotions.

Tous les événements, toutes les émotions s'inscrivent dans notre corps.

Le corps

Notre corps nous parle : rougeur, transpiration, tensions...
L'image du corps peut-être source de tensions, de souffrances, provocant aussi malaises et maladies, si elle n'est pas acceptée par la personne elle-même.
Notre culture voit de plus en plus le corps en temps qu'objet perfectible superficiellement et sensé entrer dans un moule stéréotypé.
Personne n'est réellement satisfait de son image corporelle. Nombreux sont ceux qui voudraient être plus grand, plus mince, plus musclé.

Ces sentiments ne sont pas sans conséquences. Ils créent une énergie négative qui se diffuse dans l'ensemble de tout le corps.
Nul n'a besoin d'être parfait, mais nous avons à nous débarrasser de nos jugements, de nos hontes, pour découvrir notre beauté intérieure naturelle.